Sortie feeder en Meuse : retour aux sources

//Sortie feeder en Meuse : retour aux sources

Sortie feeder en Meuse : retour aux sources

Ce mardi 28 août, c’est sous un beau soleil levant que je me rend au bord de Meuse direction le Theux juste en face de l’embouchure de la Vence, ce lieu je l’ai arpenté pendant mon enfance mais sur la rive opposée (celle de Villers-Semeuse ), en m’installant je reconnais même un poste que je connaissais bien puisque j’y pêchais régulièrement et à l’époque il y avait souvent une péniche amarrée juste à côté. .. de bons souvenirs avant de commencer ma partie de pêche.

Pour une fois, je laisse la grande canne à la maison pour me consacré au quiver, les raisons de ce choix :

Tout simplement je ne me voyais pas tenter une sortie en canal ou même en étang, en effet depuis maintenant une semaine les températures caniculaires ont fait monter la température de l’eau et je pense que le poisson s’est réfugié dans les courants qui apportent un peu de fraîcheur, de plus cela fait pas mal de temps que je voulais faire une sortie en Meuse au feeder mais faute de temps mais également de matériel je n’avais pu le réaliser. Enfin cela va me permettre de finir le test de ma canne feeder Colmic power drive 150 sur un poste plus en adéquation avec ses caractéristiques.

je m’installe donc tranquillement, je monte les cannes au feeder avec un montage hélicoptère et une cage de 60 g, mais comme je n’arrive pas à trouver une cage rectangulaire de plus de 40 g, je n’en ai trouvé q’une sorte ronde avec un plomb amovible qui peut être changé selon le grammage souhaiter, ce sont des cage longue distance du coup je pêcherai au alentour des 50 m. Je préparerai un coup en face de moi, à 20 mètre d’un arbre de la rive en face et un autre coup sur ma droite juste à l’embouchure de la Vence.

Pour l’amorce également deux bacs : 

le premier sera plus prévu pour la brème : il sera composé de chapelure blanche ajoutée à un paquet de 3000 brèmes, 250 g de terre de somme pour nuager, agrémenté de pellet de 4 et 6 mm à l’ail et de grains de maïs jaune et rouge. Le second prévu, lui, pour le tout venant sera composé de 3000 feeder, de 300 g de terre de somme, de pellet gout fraise de 6mm et sera truffé d’asticots…

Je commence donc par amorcer chacun des coup tour à tour et après 7 lancé de chaque je monte mes bas de lignes de 1 mètre et commence à pêcher, le poisson n’arrivera qu’après une bonne demi-heure, et la première brème rejoindra la bourriche, elle sera suivi d’une deuxième  et ce toujours sur le coup prévu pour la brème, le second lui ne donnera pas tout de suite…

Puis après une bonne heure le second coup commence à donner, tout d’abord un gardon puis quelques brèmes, sans être la folie j’enchaîne régulièrement quelques poissons, puis après 3h de pêche plus de touche sur aucun des 2 coups, je décide de recharger seulement celui en face de moi et laisse reposé celui à l’embouchure… Mais toujours rien puis je dépose des asticots sur le second coup et le laisse de nouveau tranquille, tout en continuant de chargé le premier, le poisson revient enfin mais chose étonnante il arrive simultanément sur les 2 coup et je reprend de nouveau des brèmes, celles-ci ne sont pas énorme entre 400 et 700 g et une ou deux un peu plus grosse mais aucune dépassant les 1.5 kg… Après 7 h00 de pêche je décide d’arrêter la partie.

je remonte la bourriche et effectue la pesée bilan : 

26 brèmes et un gardon pour un poid total de  22.230 kg

 

By | 2016-10-13T10:51:12+00:00 octobre 4th, 2012|Slide|1 Comment

About the Author:

One Comment

  1. GILSOUL Guy 10/10/2012 at 13:27

    jolie pêche , bravo

Leave A Comment