Mots de pêche

Ce glossaire à pour but de vous faciliter la compréhension des différents mots et termes utilisés dans la pêche au coup. S’il y en a qui semblent manquer, contactez-moi.

A

AAPPMA : Association Agrée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.
Abouter : Relier deux fils entre eux avec un noeud.
Action parabolique : Une canne d’action parabolique se dit lorsque la canne travaille sur toute sa longueur.
Additif : Arôme, colorant ou farines que l’on ajoute à son amorce et qui permet de renforcer l’effet attrayant de l’amorce.
Agrainage : Action d’amorçage consistant à jeter régulièrement des graines ou des asticots sur le coup.
Aguicher : Action d’animer l’esche pour provoquer la touche.
Amont : Partie d’un cours d’eau comprise entre sa source et un point donné.
Amorce : Farines d’origine végétale servant à attirer le poisson sur un coup.
Amorçoir (feeder) : Petite cage en plastique ou en métal permettant de contenir une petite quantité d’amorce. Elle se fixe sur la ligne relativement près de l’hameçon.
Anglaise : Technique d’origine anglaise pour la pêche au coup avec une canne équipée d’un moulinet.
Antenne : Partie supérieur et émergée du flotteur qui permet de visualiser les touches..
Appât : Produit naturel ou artificiel se fixant sur l’hameçon et qui est censé décider le poisson à mordre.
Asticot : Larve de mouche utilisée pour la pêche au coup.
Aval : Zone situé après un point donné, dans le sens du courant.

B

Ballastière : Pièce d’eau artificielle créée après extraction de gravier (ballaste).
Bannière : Partie de la ligne comprise entre le scion et le flotteur.
Bas de ligne : Dermière partie de la ligne sur laquelle est fixé l’hameçon.
Blanchaille : Petits poissons blancs.
Bobine : Tambour sur lequel est enroulé le fil de pêche.
Bolognaise : Technique italienne de pêche au flotteur à la longue coulée avec une canne téléscopique et un moulinet.
Bourriche : Long tube en mailles que l’on laisse tremper dans l’eau et qui permet de conserver ses prises durant la durée de la session de pêche.

C

Cage-feeder (amorçoir) : Amorçoir en grillage fin, fermé ou ouvert servant de lest et qu’on remplit d’amorce, de graines ou d’appâts vivants.
Caster : Phase intermédiaire entre l’asticot et la mouche. Le caster s’utilise comme appât.
Cendrée : Ensemble de plombs sphériques placé sur la ligne pour la lester.
Chevrotine : Gros plomb spérique fendu utilisé pour le montage et l’équilibrage des lignes.
Coulée : Déplacement de la ligne avec la force du courant.

D

Dégorgeoir : Accessoire permettant pour retirer l’hameçon de la bouche d’un poisson.

E

Emerillon : Petit accessoire en acier, tournant librement sur lui-même, servant à monter toutes sortes de lignes et accessoires.

F

Ferrage : Action de tirer la canne d’un coup sec vers le haut pour piquer l’hameçon dans la lèvre du poisson.
Fouillis : Petites larves ressemblant au ver de vase mais plus petites. Le fouillis s’utilise dans l’amorce quand on pêche au ver de vase.
Frai : Période de reproduction des poissons.
Frayère : Endroit où se reproduisent les poissons.

G

Gozzer : Très gros asticot.
Granulométrie : Désigne la taille des particules d’une amorce.

H

Halieutique : Adjectif désignant tout ce qui est en rapport avec la pêche.
Hameçon : Crochet en métal qui porte l’ appât et permet de capturer le poisson au bout de la ligne.

I

J

K

Kit : Eléments supérieurs d’une longue canne au coup. Disposer de plusieurs kits permet de monter plusieurs lignes en même temps et d’en changer rapidement.

L

M

Maille : Taille limite autorisée pour pouvoir garder un poisson. En dessous de la maille, il faut obligatoirement relâcher la capture.
Mouillage : Opération qui consiste à mouiller les différentes farines qui constituent l’amorce. Le mouillage est une opération très importante.

N

No-kill : Acte du pêcheur qui consiste à remettre à l’eau les poissons capturés.
Noquette : Cube de pain, de fromage ou de pain de chènevis offert au poisson.

O

Olivette : Plomb de forme allongée et percé de part en part utilisé pour confectionner une ligne au coup. l’olive ne se pince pas sur le fil, il faut la glisser sur la ligne pendant la confection de celle-ci.

P

Panachage : action de mettre plusieurs appâts différents sur son hameçon.
Perruque : Se dit de l’emmêlement du fil. A éviter le plus possible car c’est l’arrachage de cheveux assuré pour tenter de démêler. Autant couper la ligne et en changer si possible.
Pinkie : Asticot de petite taille
Plomb de touche : Dernier plomb placé relativement près de l’hameçon, permettant de gagner en précision lors de la détection des touches.
Plioir : Accessoire en plastique servant à ranger une ligne montée.

Q

Quille d’un flotteur : Partie immergée située sous du flotteur déterminant la stabilité de celui-ci.

R

Rappel : Tactique qui consiste à envoyer très régulièrement une petite boulette d’amorce afin de garder le poisson sur le coup.

S

Scion : Pointe d’une canne à pêche.
Sonder : Action qui consiste à mesurer la profondeur d’un coup. Ca permet aussi de déterminer le relier du fond ainsi que sa nature.

T

Talon : Grosse extrémité d’une canne, là où on la tiens.
Terre de somme : Terre de couleur brune, employée dans l’amorce.
Tétine : Tube en silicone muni d’un émerillon permettant de changer de Waggler rapidement.
Touche : Bref moment ou le poisson mord à l’hameçon et part avec le leurre. C’est à ce moment que l’on voit le flotteur s’enfoncer dans l’eau ou que l’on ressent une tension dans sa canne.

U

V

Ver de vase : Larve du moustique. Ces petits vers rouge sont des appâts très recherchés par le poisson.

W

Waggler : Long flotteur droit employé pour la pêche à l’anglaise.

XYZ

Laisser un commentaire