Ce week-end, le temps était ensoleillé mais froid. J’ai donc décidé de sortir la canne quelques heures. Mais comme je suis en pleine réparation et préparation de mes lignes au coup, j’ai préféré choisir la canne feeder. Je ne sais pas si c’était le meilleur choix, mais j’ai passé un bon moment quand même.

13h30, direction la Meuse. Pour une fois, je ne choisi pas d’aller à mon canal habituel. Sauf que la Meuse était en crue la semaine passée et du coup, il y avait encore énormément de courant, sans parler des berges boueuses et très glissantes.

Qu’à cela ne tienne, je prépare mon amorce et monte ma ligne. Je choisi la cage feeder la plus lourde que je possède, à savoir une 40 grs. Vu le courant, ce n’était pas assez, je lançais à 45° en amont et je remontais la cage à 45° en aval. J’avais choisi le scion heavy vu le poids de ma cage, mais encore une fois, vu le courant de la Meuse, impossible de détecter correctement les touches. Le scion n’arrêtait pas de bouger a

cause des crasses qui se baladaient au fond de l’eau. J’aurais fait un beau score si les feuilles et les algues comptaient.

J’ai quand même réussi à sortir un magnifique poisson. le pauvre, il avait réussi à gobé mon bouquet d’asticots qui était plus gros que sa bouche. Et j’ai pu voir aussi un peu après mes asticots sucés, mais je n’ai évidement pas vu la touche.