Comme prévu, je suis parti ce matin pour une petite session de pêche au feeder au lac des Vieilles Forges, malgré un temps très nuageux.

Arrivé sur les lieux vers 9h45 ,je commence par essayer de trouver un poste libre ,en effet en cette saison ,la majorité des coups sont occupés par des carpistes , et d’autres ne permettent pas de pouvoir lancer correctement donc après un quart d’heure de recherche je trouve un poste a une centaine de mètres du barrage ,j’aurais préféré un poste plus en amont mais bon les postes sont très prisés ce mois-ci .

Je commence donc à m’installer mais ,manque de chance ,je suis en plein sur un nid de guêpes ,je me décale donc de quelques mètres …Après avoir tamisé mon amorce une recette toutes simple ,j’avais mis a trempé 500g de tourteaux de maïs la veille ,et ce matin j’ai ajouté un paquet d’amorce étang ,ainsi que 500g de chenevis grillé moulu et 500g de chapelure rousse ,ce mélange permet de ne pas remouiller l’amorce ,en effet le tourteaux mis à tremper suffit à avoir une amorce suffisamment mouillée .L’autre avantage de cette recette est que l’amorce travaille aussi bien a l’horizontale grâce au tourteaux qu’a la verticale grâce au chènevis grillé …bref j’y ajoute 1/4 de pinkies et 1/4 d’asticot et c’est prêt .

Je prépare un montage en potence avec un bas de ligne de 40cm une cage feeder  en plastique montée sur émerillon ,et j’ai ajouté un plomb en cours de pêche pour éviter au bas de ligne de remonter .En effet ,lors des ramenées il m’est arrivé qu’il ne soit pas descendu au niveau de l’émerillon .La tresse est du 17/100 et le bas de ligne du 12/100 .J’ai lancé une dizaine de fois une cage de 40 g à environ 45 mètres pour charger le coup puis échange avec une cage de 20 g.

Il est alors 10h45 ,et la partie commence …après un bonne dizaine de minutes ,première touche et premier raté … Je suis assez surpris de la bonne visibilité des touches ,le sillon vibre amplement .Je relance une nouvelle fois un de nouveau une touche mais encore raté , les asticots sont sucés mais pas moyen de ferrer le poisson ,cela se reproduira un nombre incalculable de fois ,je prendrais quand même 4 gardons .Puis ,vu le nombre de ratés ,je change de montage pour un montage 3 boucles auto-ferrant et de nouveau beaucoup de raté et en plus 2 casses de bas de ligne lors des ferrages .

Si quelqu’un a une idée sur la raison des ratés et des casses ,ainsi que des solutions ,je suis preneur ….

il est 14h00 et il pleut depuis 30 minutes ,je décide de terminer cette partie de pêche .

je remonte la petite bourriche : 6 gardons … bon pour une première ce n’est pas si mal ,malgré un nombre de touches incalculables ratés.;(

 bilan de ce premier essai :

je trouve que c’est une approche totalement différente de la pêche à la grande canne ,la précision lors du lancé est primordiale ,les touches sont vraiment nettes mais très rapides ,un petit regret de n’avoir pas pris de poisson plus gros pour voir comment se déroule le combat mais d’après un

autre pêcheur ,à ce poste ,il ne fait également que du gardon .Pour ma part,  les bons points sont : mon amorce qui a très bien travaillé ,mes lancés qui étaient bien précis avec un bon repère sur la berge opposée .En revanche , les mauvais points sont :les ratés au ferrage beaucoup trop nombreux , mes montages peut être pas au point ou pas adaptés , le choix du poste , le temps toujours aussi humide 😉

bon voila ,je pense refaire une sortie bientôt ,n’hésitez surtout pas à me donner des conseils afin que je puisse m’améliorer dans cette technique et également à comprendre ce qui n’allais pas ….