J’avais pris une petite journée de congé pour travailler à la maison, mais vu le temps qu’il faisait, ma compagne à eu pitié de moi et m’a laissé aller à la pêche. Evidemment, les travaux sont repoussés à samedi, mais vu qu’il annonce un sale temps, ça m’arrange bien. Cette petite sortie était la première de l’année à la longue canne, elle m’a permis de prendre en main ma nouvelle canne et de tester les nouveaux flotteurs Sensas. Petit retour sur ma journée d’hier au canal.

Arrivée sur les lieux à 14h, un papy replie ses gaules. On discute 5 min et il me dit qu’il n’a strictement rien vu de la matinée, qu’il n’a même pas changé son asticot de toute sa partie de pêche. C’est encourageant, mais je me dis que comme j’arrive au moment le plus chaud de la journée, ça peut jouer. Les eaux sont claires et pas un alevin ne vient troubler la surface de l’eau.

J’installe le matériel, ne sors que 2 kits et y monte 2 lignes. Toutes 2 en 10 centième, bas de ligne en 8 centième et hameçon de 20. Les flotteurs sont tous deux des nouveaux Sensas à longue Antenne, un de forme bouteille très allongée et l’autre de forme goutte d’eau.

L’amorce est simplement composée de 3000 gros gardons et de 3000 rivière, agrémentée de quelques pinkies morts. 8 boules à l’eau et la partie commence.

C’est la première fois que j’utilise ma crazy match 616 en conditions réelles. Je ne met pas le bout de 13m, je décide de me limiter à 11m50. Première impression : “qu’est-ce que c’est léger par rapport à mon ancienne canne”. En effet, 300 gramme, ça change pas mal. Elle est très maniable, répond bien aux sollicitations. Je ne regrette donc pas mon achat.

Première utilisation aussi de ces nouveaux flotteurs Sensas censé être miraculeux. Là, par contre, je suis un peu plus mitigé. J’ai passé pas mal de temps à tenter de les régler au poil, ce n’est pas évident. Mais une fois qu’ils sont réglés “l’eau pile à l’antenne”, Ils semblent être bien sensible. Je n’ai pris qu’un seul pauvre poisson égaré, mais j’

ai bien vu le flotteur remonter légèrement avant de s’enfoncer franchement.

Je n’ai finalement pas pêché très longtemps, le froid tombant très vite, j’ai remballé vers 16h. Une rapide photo de ma victime avant de la remettre à l’eau et hop, à la maison. Mais c’était une sortie sympa, me permettant d’avoir de bonnes indications pour le montage de mes futures lignes.