2 ans, soit 731 jours (et oui, année bissextile oblige) que j’essaye, avec l’aide de Mikl, de vous proposer un contenu pêche intéressant, pratique, et facile à comprendre. Je sais que ça ne plaît pas forcément à tout le monde, mais dans l’ensemble, les visiteurs qui ont la gentillesse de me laisser un petit mot sont satisfaits.

L’année passée, à la même date, je vous annonçait 32 000 visites pour la première année, et espérait faire mieux la seconde année, en essayant de passer la barre des 40 000 visites. Et bien c’est chose faite puisque j’ai très exactement doublé le nombre de visite, avec un chiffre de 74 000. Si on fait le compte, j’aurai passé la barre des 100 000 visites en moins de 2 ans. Avec 2,5 pages vues en moyenne, ça fait presque 270 000 pages vues. prochaine objectif, pour les 3 ans, 100 000 visites en une seule année? Ca risque d’être chaud, mais c’est faisable.

Je vais dire quelque chose qui est très éloigné de la mentalité française, mais je suis très fier du travail fourni par Mikl et par moi-même. Nous n’en tirons aucun bénéfice financier quel qu’il soit, seule le plaisir de partager notre passion compte. Et comme l’année passée, je n’ai pas réussi à avoir de retour positif venant d’une ou l’autre marque afin de vous offrir des cadeaux. 

La pêche au coup n’a pas la vie facile en ce moment, elle a du mal à se renouveler et à se moderniser, alors que la pêche aux leurres (le street fishing devrais-je dire) pour n’en citer qu’une, fait de plus en plus d’adeptes. Il n’y a qu’à voir l’exemple du magazine Info Pêche, qui s’arrête brutalement sans raison. je ne connais pas les raison de cet arrêt, seul le rédacteur en chef les connait, mais ça laisse plusieurs passionnés (les journalistes) sur le carreau, dépités, sans moyen d’exprimer leur passion. 
A côté de ça, une petite bande de fous de la pêche au coup tente de partager, à coup de blogs, sites, vidéos, pages facebook,… Les moyens modernes permettent très facilement de  toucher du monde, tout en s’exprimant sur des sujet pouvant être très précis. 

Pour les fans de papier, rassurez-vous, je sais de source sûre qu’un n

ouveau canard de pêche verra le jour. Je ne saurais vous dire quand, ni le nom qu’il aura, ni qui écrira dedans, je sais juste que qu’il verra le jour, tôt ou tard. 

Quant à moi, je continue pêche en ardenne, mais un autre gros projet est en train de murir dans ma tête. Ca se passera évidemment sur internet mais ça n’aura rien à voir avec mon site actuel. Je n’en dit pas plus.

Vous voyez, les initiatives ne manquent pas.