Pêche au feeder à Vireux-Wallerand

Ce dimanche, sous un beau soleil, j'ai décidé de sortir la canne feeder, mais de changer un peu de lieu. Exit le canal de Givet et bonjour la Meuse à Vireux-Molhain. Bon, n'étant pas sûr de ma technique au feeder, j'ai quand même pris ma petite Sensas de 7m histoire de taquiner un peu les poissons du bord au cas où.

Ce dimanche, sous un beau soleil d’ardenne, j’ai décidé de sortir la canne feeder, mais de changer un peu de lieu. Exit le canal de Givet et bonjour la Meuse à Vireux-Molhain. Bon, n’étant pas sûr de ma technique au feeder, j’ai quand même pris ma petite Sensas de 7m histoire de taquiner un peu les poissons du bord au cas où.

Tout d’abord, présentation du lieu : la Meuse, le long de la voie verte à Vireux-Wallerand. Une île sépare la Meuse en deux à cet endroit et à la réputation d’y trouver de belles brèmes et quelques autres beaux poissons. Je vous en avais déjà parlé dans un précédent article concernant un concours de pêche. Petite vue à gauche puis à droite.

Le matériel est le même que d’habitude, à savoir ma canne Garbolino et mon moulinet Daiwa. N’ayant pas encore de bras feeder, je me suis bricolé un système qui ne va pas si mal que ça.

Pour l’amorce, je suis parti sur la même base que la dernière fois, à savoir un de la 3000 feeder mouillée avec un peu de brassem, et des asticots congelés. J’ai ajouté un peu de chenevis grillé pour que l’amorce travaille un peu plus.

Le temps que je m’installe, le vent se lève. De belles rafales qui ne me facilitent pas la tâche. J’ai bien du mal à lancer ma ligne précisément et de détecter les touches. Mon scion tremble sans cesse et c’est la galère.

Après 1H30 à tenter de toujours bien lancer au même endroit sans rien en retour, je décide de sortir la canne au coup. Pas de chance pour moi, pile à 7m, un gros décrochement dans le fond et énormément d’herbes. Première coulée, à ras du fond, accroché. Je change de bas de ligne, je remonte le fond de 3cm, deuxième coulée, deuxième bas de ligne éclaté. Troisième tentative, 5 cm de moins cette fois, ma coulée va plus loin que les 2 première et re-re-paf, accroché. Bon, n’ayant pas envie d’y passer mon stock de bas de ligne, j’abandonne très vite.

Je reprend la canne feeder, mais au lieu d’une cage à amorce, je met une cage à asticots. Je lance, franchement de travers à cause d’une rafale de vent, et là, le scion tremble différemment. Je ferre, et je vois arriver un beau gardon. Ouf, pas capot.

Sauf que, en voulant recharger ma cage d’asticots, je m’aperçoit que celle-ci s’est cassée et ne ferme plus. Le sort s’acharne et je n’en avais qu’une de ce grammage. J’ai donc remonté mon feeder à amorce, sans grande conviction. Et en effet, plus aucune touche où si c’est le cas, je ne les ai pas vues à cause de ce vent qui n’arrêtait plus.

D’ailleurs, à cause de lui, je n’ai pas attrapé de poissons, mais par contre, j’ai pris un bon coup de soleil. La semaine prochaine, je reprend la longue canne, mais je ne sais pas encore où. A suivre…

10 commentaires

  1. En tout cas, ce coin de rivière respire la tranquillité, ce doit être bien agréable d’y pêcher

  2. très difficile la pêche en ce moment au feeder comme a la grande canne , cela doit venir de la fraie pour autant même si le gardon ne mange que très durant la fraie les brèmes elle devrait mordre pourtant je n’en ai pas encore fait une seule en Meuse depuis 2 semaines pas grave j’y retourne jeudi

  3. pareil pas de bremes jeudi en revanche le gros gardons lui mords bien 3 h 00 de peche 12 gardons pour 4 kg dont un de 800 g pas si mal pour un mois d’avril non ???

  4. En effet, pas mal du tout, surtout un gardon de 800g, ce n’est quand même pas si courant d’en sortir un si gros. Tu pêches où en Meuse?

  5. bien sur en Meuse j’ai armorcé a la graine et au blé depuis dimanche 2 fois par jour
    seul probleme a la graine les herbes et les raccrocs cela m’a empecher de pouvoir trop trainer sur le fond. amorcage a la coupelle 10 grains de chaque toutes les 3 coulées
    je pense que sans les raccrocs j’aurai fait un bien meilleur résultat j’ai par ailleurs cassé sur une carpe ou une tanche qui devait etre pas mal mais pas reussi a la remontée a la surface
    si tu peut amorcé pendant plusieurs jour a la graine et au blé essaie …

  6. j’y retourne demain mais a une autre place que j’ai egalement agrainée en esperant qu’il y a un peu moins d’herbier

  7. slt max

    pas facile avec le vent ds ce coin : du côté d’Aubrives c’est pareil : un grand couloir où ce satané vent s’engouffre et rend la vue des touches au feeder pas évidente

    enfin pas capot mais bon … les poissons frayaient pas encore par là ??

    on sait mettre la voiture là à Vireux sans problème ??? c’est pas une portion réservée aux cyclistes là où tu t’es installé ???

    on va tester le lac des vieilles forges au mois de Mai …

    Guido

  8. Si, les poissons sont en fraie, on ne les vois pas beaucoup en ce moment. Je suis allé à la pêche sur mon coup habituel samedi, d’habitude, il y a toujours bien quelques ablettes, mais là, que dalle. Encore une fois, sauvé par deux beaux gardons.

    Tu peux aller te garer sans soucis. Tu dois prendre la voie verte pendant quelques centaines de mètre, mais ce n’est pas interdit vu qu’il y a un gîte un peu plus loin. Tant que tu laisses passer les piétons et les cyclistes, ça ne pose pas problème

Laisser un commentaire