Nouvelle sortie au coup au canal de Givet

Après plusieurs sorties au feeder sans grand succès, j’ai décidé de ressortir la longue canne au coup et de revenir sur mon poste favori, le canal de Givet. Les poissons sont en pleine période de fraye, mais je sais qu’au canal, il y a toujours pas mal d’ablettes pour venir titiller l’hameçon. Ma canne au coup aura pris le soleil, aucun doute, mais elle ne se sera pas beaucoup fatiguée à sortir des poissons. Récit.

Arrivée sur mon poste vers 9h, déballage et installation du poste, tout en préparant l’amorce. Il n’y avais strictement aucune activité en surface et l’eau était très claire. J’arrivais même à voir le fond du canal au bord, ce qui est hyper rare. Des algues s’amassaient d’ailleurs assez fort sur les cailloux du bord. Les habituels bancs d’alevins qui se baladent justement dans ces rochers à la recherche de nourriture étaient absents eux aussi. J’ai bien senti que la pêche serait difficile, mais je comptais sur mes copines les ablettes pour ne pas me laisser bredouille.

Pour l’amorce, j’ai utilisé 2 paquet de 3000 brème et un paquet de 3000 gros gardons, simplement agrémenté de chenevis grillé pour faire travailler l’amorce et de pinkies. Sur la tablette, asticots, pinkies et j’avais en plus acheté, pour tester, Les nouveaux Bait stimulatix et Stimulatix powder de chez Sensas. Je vous en parlerai une prochaine fois car comme vous l’avez sûrement déjà compris, les prises ont été peu nombreuse et je n’ai donc pas su tester le produit correctement et en tirer des conclusions. Pas grave, ça me fait un sujet en attente pour le blog.

Ma ligne principale était composée de la manière suivante : corps de ligne en 12 centième, bas de ligne en 10 centième, hameçon de 18 et flotteur Sensas de forme goutte d’eau allongée de 0,8g. J’avais aussi prévu une ligne similaire avec un flotteur un tout petit peu plus trapu de 1g en cas de léger vent. En début de pêche, l’hameçon était réglé pile sur le fond, mais j’ai pas mal changé en cours de pêche, passant de 20 cm de traine à 20 cm décollé du fond.

Après avoir amorcé à la coupelle 12 mandarines d’amorce, j’ai eu beau faire ce que je voulais, le poisson ne voulait pas rentrer sur le coup. J’ai d’abord commencé à modifier le fond, puis j’ai rappelé à la coupelle, puis à la main pensant que le bruit attirerait les poissons. J’ai ensuite frondé quelques asticots et là, premier gardon. Je pensais avoir trouvé la solution, j’ai donc continué à fronder quelques asticots très régulièrement, mais non, rien, ce devait être un gardon solitaire. Je pensais bien que ce serait le seul de la journée, le « gardon salvateur » comme je l’appelle maintenant vu qu’à chaque sortie pêche, je suis sauvé du capot par un gardon. Mais non, son grand frère à fini par passer par là et j’ai donc amélioré mon score. A la fin de la partie, ce sont donc 2 beaux gardons de 25 cm qui bullent dans la bourriche.

Score franchement pas terrible, je ne suis pas habitué de faire si petit à la grande canne mais là, vraiment, à part la fraye qui dérègle tout, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de plus pour prendre du poisson. Bon, la prochaine fois, je change de lieux, je retourne sur la Meuse et je vais voir si je fais mieux au flotteur plat. Je ne suis pas un habitué de la technique, encore un bon entraînement en perspective.

3 commentaires

  1. pour cette parti de pêche , tu as réussi a amené sur ton coup du gros gardons ce qui est apparemment le poisson que tu recherchais vu ton amorce ,moi personnellement je trouve que ton amorce devait être un peu lourde pour un canal en effet la 3000 brème est une amorce assez collante et qui ne travaille pas beaucoup étant principalement composée de produit collant comme la chapelure blonde , tourteau mais
    je pense que tu aurais du faire l’inverse 2 kg de 3000 gros gardons et 1 kg de 3000 brèmes et au niveau du chènevis j’aurai mis du chènevis moulu ébouillanté et non du grillé certes il est plus nourrissant et collant mais la 3000 brème est assez gavante pour le gardon
    sinon le chènevis grillé pour faire travailler l’amorce c’est parfait moi j’utilise plus le coco belge en dispersant ou alors ‘incorpore de l’explosive étang .
    sinon du beau gardons comme ça c’est super a pécher

  2. Déjà dans l’ensemble, je ne suis pas hyper doué comme pêcheur, enfin, disons plutôt que je débute et que j’ai encore pas mal de lacunes. Et l’amorce, ça doit être ma plus grosse lacune. Il y a beaucoup d’ingrédients, ayant chacun leurs propres caractéristiques, qui réagissent différemment selon la façon dont ils sont préparés et selon les autres ingrédients avec lesquels ils sont mélangés.

    Enfin, en gros, l’amorce, j’ai du mal. Le pire, c’est que j’ai fait un beau petit stock de différentes farines (c’est mondial pêche qui était content de me voir sortir avec tous ces sacs), mais je n’ose pas me lancer.

  3. la preparation de l’amorce ca s’apprend a force de pratiquer , mais pour le reste de ta peche t’as plutot assuré (frondage d’astcicot, rappel au choc chgt de fond ) ca c’est ce qu’il faut faire .
    je pense qu’au niveau des techniques pour rechercher le poissons tu les connais presque toute après le plus dur c’est de savoir quand les appliquer et la malheureusement il n’y a qu’avec l’experience que l’on y arrive meme en concourt beaucoup de pecheur experimenter se trompent et finissent en milieu de classement alors que techniquement ils sont au dessus d’autres pecheurs et cela sur le meme secteur ,c’est pour cela que la peche est si interressante le tout est de toujours se remettre en question meme après une bonne peche
    ps : je t’envoi un petit abaque des farines avec leurs pouvoir dans l’amorce ,je m’en sert régulièrement pour elaborer de nouvelles amorces)

Laisser un commentaire