la pêche aux graines : première partie le chènevis

Aujourd’hui je vais commencer un article sur la pêche aux graines au coup ,mais le sujet étant tellement vaste que , pour être précis dans cette technique de pêche assez particulière , je vais devoir le faire en plusieurs parties .Je vais donc commencer par la plus technique mais aussi la plus intéressante : la pêche au chènevis .

présentation du chènevis:

le chènevis est le nom donné à la graine de chanvre ,plante herbacée également appelée cannabis . cette graine est utilisée telle quelle ,légalement , pour la pêche et l’alimentation des oiseaux ( on en trouvera en vente dans les animaleries et chez  les fournisseurs de matériel pour la pêche ).La culture est en revanche interdite .Il existe en plusieurs tailles allant du n°1 au n°5 (plus le chiffre est élevé plus la graine est grosse) .Au coup ,on utilise en général des n°2 pour l’amorçage et des n°4 pour l’eschage .

Le chènevis est généralement utilisé cuit après germination pour la pêche au coup mais également par les carpistes . Il peut également servir de composant dans les amorces ,il sera alors  moulu , grillé ,cru ou ébouillanté ,de plus on en trouve également présenter sous le nom de pain de chènevis ,il s’agit en fait de chènevis déshuilés et compressés .

Les poissons susceptibles de répondre à un amorçage avec cette graine sont les gardons ,les brèmes ,les tanches mais également les carpes … Bref c’est un appât de premier choix pour la pêche au coup .

la préparation:



Pour utiliser le chènevis comme appât ,il faut le faire cuire pour cela il existe plusieurs procédés voici celui que j’utilise.

Tout d’abord il faut mettre à tremper le chènevis dans de l’eau pendant minimum 12 h ,par exemples tout une nuit

Puis enlever tout ce qui reste en surface de l’eau ,en effet à la surface il y aura des particules légères ainsi que quelques graines (ces graines ne germeront pas lors de la cuisson)les autres graines auront coulé au fond du récipient. En laissant trempé pendant 48h le chènevis germera tout seul ,mais il faudra quand même le faire cuire quelques minutes.

Pour la cuisson j’utilise l’eau de trempe ,à laquelle j’ajoute 2 sucres cela rend les graines plus brillantes , quand l’eau est à ébullition ,surveiller les graines de chanvres ,lorsque 1/3 des graines ont germées ,couper la chauffe puis rincer les graines immédiatement sous l’eau froide sinon les graines continueront à cuire et lors de l’eschage se casseront .

Les graines se conservent au frigo pendant 5 jours.

Astuces :

*pour une meilleure germination des graines ,ajouter de la levure de bière dans l’eau de trempage

*récupérer l’eau de cuisson pour mouiller une amorce ,elle n’en sera que plus attractive

la pêche au chènevis:

Même s’il est possible de pêcher au chènevis toute l’année , la meilleure période se situe dans les beaux jours de juin à septembre . Lors de cette période ,en canal , je pêche généralement à une distance n’excédant pas les 9m et ceci pour 2 raisons ,premièrement l’été les gardons on tendance à se rapprocher du bord donc cela ne sert à rien d’aller les chercher ou ils ne sont pas , la deuxième raison est qu’il sera moins évident d’agrainer précisément a 13m ,il faudra fronder les graines ou agrainer à la coupelle et vu le rappel incessant nécessaire pour cette pêche ,il sera difficile de suivre la cadence ,alors qu’à 8m ou 9m il sera possible d’agrainer régulièrement à la main.

Autre point très important , ce qui est vrai pour les autres pêches deviens obligatoire pour celle au chènevis a savoir pêcher avec une ligne légère et parfaitement équilibrée ,pour le choix de la portance du flotteur compter 0.1g par mètre de fond ,choisir un flotteur très sensible avec équilibrage a mi-antenne enfin pour le bas de ligne une longueur de 20cm sera parfaite en 6 ou 7/100 avec un hameçon fin de fer de 18 ou 20 assez rond et avec une tige courte  .En ce qui concerne la plombée ,le plomb de touche sera un n°12 avec une plombée groupée 35 cm au dessus de celui-ci

Pour le réglage du fond ,je commence en général au ras du fond , puis en cours de pêche je l’augmente régulièrement pour traîner sur une quinzaine de centimètre.

Pour l’eschage choisir des graines n°4 avec un beau germe le poisson n’en sera que plus réceptif .Pour escher la graine, il existe 2 façons: la première il faut piquer l’hameçon au dessus du germe ,traverser la graine et repasser la pointe en dessous du germe  ,les touches seront alors facile à ferrer et il y aura moins de rater de plus le temps de réaction au ferrage pourra être un peu plus long ,la seconde consiste à faire ressortir la pointe de l’hameçon a l’opposé du germe ,les touches seront alors plus nombreuses mais ceci nécessite un ferrage immédiat et donc d’avoir une bannière courte et d’être en contact avec le flotteur en permanence.

Voici la 2ème façon d’escher      

Passons à l’amorçage ,pour accélérer l’arrivée des poissons sur le coup ,je lance une douzaine de petites boules d’amorce  de la taille d’une noix riche en chènevis moulu ébouillanté , 500g d’amorce suffisent en tout pour une partie de pêche un petit rappel pouvant être effectué après plusieurs heures de pêche,puis lancer une trentaine de graine par dessus l’amorce .lorsque le poisson est sur le coup, il faut respecter un rythme de rappel très important ainsi que la quantité de graine a chaque coulée. Il faut lancer 4 ou 5 graines et pas plus précisément sur le coup pour que le poisson reste concentré sur la même zone .

Voilà ,il n’y a plus qu’à essayer ,cette pêche est très plaisante par la fréquence des touches et par la taille du gardon pris et permet parfois de belles surprises tel que des combats avec des tanches sur une ligne fine ,elle est également très technique et demande un minimum de pratique mais quand on y goutte on y revient forcement ….bonne pêche en attendant la 2ème partie de l’article sur la pêche au blé.

3 commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article ,

    je voudrais savoir si il faut 2 cuissons différentes pour le chenevis à mettre dans l’amorce et le chenevis à escher ?? merci d’avance de votre réponse et bonne saison 2013 .
    Cordialement , fred

  2. bonjour ,

    en général , je fais cuire le chènevis d’amorçage un peu plus pour que tout les grains soient germés , pour celui d’eschage j’utilise en général du monstre c’est à dire du plus gros que je fais cuire jusqu’à ce que la moitié des grains soient ouvert puis je les rince aussitôt à l’eau froide pour arrêter la cuisson afin que le grain reste ferme…

    enfin pour le chènevis moulu que je met dans l’amorce il suffit juste de trempé dans de l’eau chaude 2 à 3 minutes …

  3. Votre article est intéressant,le problème est où trouver du gros chanvre,ici en wallonne plus rien ni chez les marchands d’articles de pêche, ni chez les marchands de semences,merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *