gardons de fin de saison

/, Pêche au coup, Technique/gardons de fin de saison

gardons de fin de saison

ce 22 octobre, je profite de ce temps magnifique pour faire une petite sortie de fin de saison, direction une nouvelle fois vers les ballastières des Ayvelles, j’hésite entre le plain perches et le canal et finalement je m’installe au plain perches, la météo annonce une magnifique journée avec très peu de vent du coup je m’installe sur la rive opposée qui offre une pleine vue de l’étang.

il est 9 heure 30 et je m’installe tranquillement, objectif de la journée gardons. En cette fin de saison les brèmes doivent avoir fermer leur bouche et seul les gardons répondent encore.

Avant de partir je me suis préparé 2 kilos de double terre auquel j’ai incorporer 200g de fouillis décollé qui servira pour le rappel, j’ai également préparer 2.5 kilos de terres avec 150 g de fouillis que je lancerai dès le départ afin de créer un tapis de terre qui servira de garde manger, enfin pour l’amorçage je prépare 1 kilo d’amorce gardon 500g d’explosive noire et 50% de terre.

j’incorpore un peu de pinkies rouge et bronze dans l’amorce de départ.

Pour les lignes, vu qu’aujourd’hui la météo annonce moins de 10 km/h de vent je ne monte que 2 lignes une de 0.75 g avec un flotteur bouteille et une autre de 0.8 g avec un flotteur bouteille allongé et une quille carbone.

Installation terminée, j’apprécie de plus en plus mon dernier achat : une tablette store Maver qui me permet de déposer mes esche mais aussi ma double terre pour le rappel. Cela peut paraître anodin mais le confort de pêche en est vraiment améliorer. Au niveau des esches, c’est un peu juste : je n’ai pas réussi à trouver des vaseux à part ceux qu’un copain m’a donné mais ils ne sont pas en très bon état, un 1/4 de pinkies rouges et bronze qu’il me reste de ma dernière sortie et une dizaine de terreaux au cas où les perches viendraient envahir le coup enfin j’ai gardé un peu de fouillis non décollé au cas où le rappel ne fonctionnerai pas.

il est 10h00, Je commence l’amorçage à 11.5 mètres en faisant mon tapis de terre, je lance une bonne vingtaine de petites boules tout autour du scion, j’évite en effet de lancer de grosses boule de terre car sinon elles éclatent en vol, après avoir lancer toute ma terre je lance 6 grosses boules de mon amorce gardons et je commence ma pêche. Je rajoute ma mini rallonge, il faut en effet souvent pêcher un peu plus loin que l’amorçage dans ces étang. L’eau est un véritable billard, pas un vaguelette sur la surface de l’eau, cela me permet d’équilibrer mon flotteur au plus juste afin de laisser ressortir l’antenne que de quelques millimètres.

Après 1/4 d’heures les gardons arrivent déjà sur le coup et ils y resteront pendant 1h30 sans faiblir, alors certes ce n’est pas non plus une pêche miraculeuse mais les touches s’enchaînent, et les gardons répondent assez bien au pinkies même s’ils sont un peu tatillons je maintiens un rythme correcte de 20 à 25 poissons à l’heure puis après cette heure et demi, le touches commencent à ralentir sérieusement et il est temps pour moi de commencer un rappel régulier, je rappelle au début à la coupelle une boule tout les 1/4 h et cela fonctionne bien, puis j’essaie au choc afin de gagner un peu de temps au rappel et comme le gardon n’a pas l’air effrayer je continuerai ainsi jusqu’à la fin de la partie. Pendant toute la partie, les gardons seront présent et de beau calibre entre 60 g et 250 g pour les plus gros. Quelques perches également mais assez rare dans l’ensemble, une fois n’est pas coutume.

vers 15h30, je termine ma partie et commence à ranger mon matériel, je remonte la bourriche et effectue la pesée 7.360kg pour 108 poissons avec quasiment que des gardons. Cela fait vraiment plaisir de prendre autant de gardons.

Bilan de la journée : même en octobre, il est possible de réaliser de belles pêches, et notamment de gardons. La prochaine sortie se fera en canal pour voir si le gardon a commencé à se mettre à l’abri dans des eaux calmes en espérant la même réussite. Le rappel à bien fonctionné et le poissons est resté pratiquement en permanence sur le coup, une journée comme je les aime.

 

By | 2016-10-13T10:51:12+00:00 octobre 24th, 2012|Matériel, Pêche au coup, Technique|2 Comments

About the Author:

2 Comments

  1. GILSOUL Guy 30/11/2012 at 13:11

    jolie pêche

    vraiment attirant ce coin de pêche

    l’année prochaine je pense que je vais prendre le permis ballastière là bas et y aller faire tremper mes feeders

    guido

  2. mikl 30/11/2012 at 19:10

    c’est avec plaisir que je t’accompagnerai si cela te dit , mais attention si tu ne veux pas être déçu évite la période mi mai début juillet car pendant cette période le poisson ne mord pas du tout ,ne me demande pas pourquoi c’est toujours comme cela , selon le temps cela peut durer un peu moins longtemps mais il y a toujours un mois où le poisson est très capricieux , d’ailleurs il y a rarement de pêcheur au coup pendant cette période alors que le reste du temps il y en a toujours quelques uns

Leave A Comment