Deux nouveaux moulinets dans ma collection (Sert et Shakespeare)

//Deux nouveaux moulinets dans ma collection (Sert et Shakespeare)

Vous arrive-t-il d’acheter du matériel de pêche sur un coup de tête, parce qu’une promo vous passe sous le nez alors que vous n’y étiez pas préparé? C’est mon cas et parfois, le clic sur le bouton valider se fait un peu trop rapidement et je lis la fiche technique après. C’est le cas de ces deux moulinets auxquels j’ai malgré tout trouvé une utilité.

Comme expliqué dans l’introduction, j’ai acheté 2 moulinets parce que l’un était en promotion et une fois l’achat validé, je me suis rendu compte qu’ils n’étaient pas vraiment adaptés aux cannes que je possède. J’ai survolé la fiche technique et fait le mauvais choix. Certe, je peux les revendre et on n’en parle plus, mais finalement, je vais leur trouver une canne adaptée.

Le premier moulinet est une Sert Speedway FD

Ce petit moulinet frein avant est très bien construit, dans des matériaux léger et livré avec une deuxième bobine en aluminium. Le soucis, c’est que la promotion portait sur le modèle 2005, qui est le plus petit de la gamme et qui du coup fait un peu léger pour lancer des feeders en Meuse par exemple. Il existe pourtant un modèle En taille 4005 et même un modèle 4005 spécial match avec des bobines adaptées.
Du coup, il ne conviendra pas à l’utilisation que je voulais en faire, mais je le vois bien sur une petite canne type winkle picker pour la pêche au feeder léger ou encore mieux sur une petite canne anglaise.
Sert me déçoit sur un détail. Mettre 1 bobine supplémentaire, c’est super. Mettre une bobine supplémentaire en aluminium au lieu d’une graphite, c’est carrément extra. Mais pourquoi ne pas la sérigraphier comme l’autre? Le petit liseré orange me plaisait bien moi.

Le second moulinet est un Shakespeare In2 freespool

J’ai pris ce moulinet pour 2 (même 3) raisons. Tout d’abord, il me fallait un moulinet débrayable pour la pêche au method feeder. Ensuite, j’étais curieux d’essayer cette marque, Shakespeare. Les anglais font généralement du bon matériel et le prix (3ème raison) n’était pas du tout excessif.
Première impression, c’est massif. Il faut dire qu’une taille 6000, c’est plutôt prévu pour être monté sur des cannes pour la pêche de la carpe en batterie que sur une canne feeder. Seconde impression, malgré le prix très bas, je trouve qu’il rend assez bien, les plastiques (ben oui, à moins de 30€, faut pas s’attendre à de l’alu et du carbone) sont bien finis. Les deux freins semblent bien fonctionner, ce sera à confirmer au bord de l’eau. J’aime beaucoup la double manivelle et la seconde bobine est toujours un plus que j’apprécie.
J’

avoue qu’encore une fois, je n’ai pas lu correctement le site à l’achat et j’aurais peut-être du prendre la taille en dessous car le 6000, c’est vraiment énorme pour la fonction que je lui destinait. Ce n’est pas grave, ce sera l’occasion de le coupler à une canne heavy feeder qui ne sera pas de trop dans mon fourreau pour les pêches en Meuse avec de très grosses cages.

Il ne me reste donc plus qu’à trouver ces deux cannes, mais d’abord, je m’occupe d’acheter tout mon matériel pour la longue canne. Je vous en reparle très bientôt.

By |2018-03-22T14:52:35+00:00janvier 11th, 2012|Matériel|1 Comment

About the Author:

Pêcheur et infographiste/webdesigner, ce blog est l'occasion de combiner mes deux passions. Je pêche au coup essentiellement dans la Meuse, dans la région de Givet, mais il m'arrive d'aller découvrir d'autres endroits, aussi bien en belgique qu'en France. Ma technique préférée est la pêche à la longue canne, mais je découvre tout doucement les joies que procures les différentes pêches au moulinet, comme la pêche à l'anglaise et la pêche au feeder. Me considérant comme débutant dans ces deux techniques, (et aussi à la longue canne), ce blog me sert à partager avec vous mes découvertes et mes astuces afin que d'autres débutants comme moi deviennent un jour des pêcheurs émérites.

Leave A Comment