C’est la fin de saison, et les températures jusqu’ici clémentes, viennent de chuter de près de 15 °C en une semaine. Ceci étant, il est toujours possible de pratiquer la pêche au coup, le tout est d’en avoir envie et d’être chaudement habiller. Donc ce mercredi, je décide de profiter d’un jour de beau temps, ni pluie ni vent, pour me faire ma sortie canal…

Ce sera direction le canal de Malmy, c’est un des lieux les plus réputé pour sa belle population de poissons et notamment de brèmes. L’été, il n’est pas rare de faire de belles bourriches de plus de 20 kilos de brèmes donc certaines dépassent aisément le kilo. Mais en cette fin de saison, les brèmes ont fermées leur bouche et laissent la place au poisson roi : le gardon…

Donc, levé de bonne heure, je prépare mon amorce à la maison ainsi que de la double-terre. Puis je charge la voiture et direction Malmy. Une fois arrivé, je commence l’installation. Vu que le vent vient du Sud, je m’installe sur la rive sud, afin d’éviter de l’avoir de face. Pour les lignes, çà sera ligne très simple avec flotteur bouteille allongé de 0.4 et 0.6 g en 8/100 corps de ligne, plombée étalée. Je monte 2 kits 3 avec des élastiques de 0.8 et 0.9 peu tendu.

Après avoir décollé le fouillis qu’il me reste : 400g. Je le sépare en 3, une partie que j’incorpore à la double terre et l’autre dans la moitié de l’amorce qui servira pour l’amorçage de départ, et le reste que je conserve et que j’incorporerai en cours de pêche dans mon amorce de rappel ( l’amorce brûlant le fouillis, j’évite en général de le mettre tout de suite dans l’amorce de rappel ). Pour l’amorce, je n’ai pas eu le temps d’en préparer une maison du coup çà sera 500 g de 3000 gardons noire et autant de 3000 explosive auquel j’ajoute 500 g de terre de somme en plus, j’incorpore 150 g de gros sel.

Après avoir sonder et ajuster mes lignes en longueur, je commence l’amorçage : 6 boules de double-terre suivi de 6 boules d’amorce avec fouillis et quelques pinkies. il est 9h00, je commence ma pêche et j’ai froid la température ne doit pas dépasser les 2°C. Après à peine 5 minutes, les gardons rentrent sur le coup, les touchent sont très régulières et les gardons s’enchaînent à un bon rythme, du coup je laisse tombé les vers de vase pour les pinkies rouges plus rapides à piquer à l’hameçon et avec lesquels il est possible de prendre plusieurs gardons.

Pendant 1h30 les gardons sont sur le coup et du coup j’en oublie de rappeler du coup j’enregistre un petit coup de mou pendant 1/4 heure, je rappel donc à la coupelle et le poisson revient aussitôt. Ensuite, j’essaie un rappel à la main, et cela n’a pas l’air de faire fuir le gardon du coup, je rappellerai toutes les 10 minutes à la main puis je fronderai des pinkies, ce qui me permettra d’attirer de plus gros gardons sur le coup.

Puis alors que je pique un poisson, je casse mon élastique de 0.9 et perd la ligne avec, tant pis je prend l’autre kit avec l’élastique de 0.8 mais 30 minutes après idem ??? j’arrive tout de même à récupérer l’attache ligne et le flotteur mais la ligne est morte, je remonte l’élastique et nouvelle ligne et recommence à pêcher, mais j’ai perdu 1/2 heure. Puis la partie se déroulera sans autres incidents. La présence d’autres pêcheurs n’aura pas d’incidence sur mon coup, et le gardon répondra pendant toute la partie. Vers 14h30, j’arrête la partie (soirée en famille oblige) et je remonte la bourriche.

La pesée indique 11.320 kg pour 236 poissons en 5h30 de pêche soit 42 poissons à l’heure, je suis assez content de moi. ..