Un des secrets de la pêche au coup est d’avoir une ligne parfaitement équilibrée afin que cette même ligne puisse détecter la moindre touche, aussi délicate soit-elle. Pour bien équilibrer ses lignes, il est nécessaire de posséder un tube à équilibrer (ou tube à plomber) que l’on trouve chez les détaillants d’articles de pêche. Mais on peut aussi le fabriquer soi-même pour environ 0 euro. C’est parti.

Comme je l’ai déjà dit ici et là, la portance marquée sur un flotteur ou le poids marqué sur une boite de plombs n’est jamais parfaitement exacte et un équilibrage mathématique ne sera jamais parfait. C’est pour cela qu’un tube à équilibrer est indispensable. Ca vous évite pas mal de chipotage en début de partie de pêche à fignoler vos lignes.

Une tube à équilibrer se présente sous la forme d’un long tube posé verticalement sur un socle. On en trouve en général deux modèles dans le commerce, un de 60 cm de haut et un de 80 cm, dont les prix peuvent varier de 20 à plus de 50€ selon la marque. Voici par exemple le modèle présenté dans le catalogue Sensas :

Afin d’économiser ces quelques dizaines d’euro et les investir dans quelque chose de plus important (quelques flotteurs en plus dans vos casiers ou du bon nylon par exemple), voici comment en fabriquer un à partir de matériaux de récupération.

Il vous faudra :

  • un seau. Soit comme moi, vous avez un vieux seau abimé, soit vous vous rapprochez d’un peintre ou d’un restaurateur, ils reçoivent beaucoup de leur matière première en seau.
  • un tube en pvc de 10 cm de diamètre et d’environ 1m de haut. Encore une fois, rapprochez-vous d’un plombier ou éventuellement d’un chantier de construction. Ils ont toujours quelques chutes. Si vous n’en trouvez pas, sachez que l’on peut en acheter au magasin de bricolage. Un morceau d’un mètre de long et de 10 cm de diamètre coûte environ 2,50€
  • du ciment. La encore, pour la quantité, évitez d’aller acheter un sac de 10 kilos. Il y a bien un bricoleur dans votre entourage qui a un sac entamé en train de durcir au fond d’un garage humide. Si jamais vous ne trouvez pas, ça coûte quelque chose comme 2/3€ le sac de 10 kilos si ma mémoire est bonne.

En résumé, si vous êtes débrouillard, ça ne vous coûtera rien, et si vous l’êtes moins, ça vous coûtera moins de 10€

Pour la fabrication, pas la peine de vous faire un mode d’emploi hyper détaillé. Remplissez à mi-hauteur votre seau de ciment, mouillez et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène (ce n’est pas grave si vous mouillez un peu trop), puis plantez le tube au c

entre du seau. Oubliez votre bricolage dans votre garage pendant deux ou trois jours, le temps que le ciment soit sec. Il ne vous reste plus qu’à remplir le tube d’eau et de tester vos lignes.

Voici le mien. C’est certain, ce n’est pas hyper joli, mais au moins, c’est étanche et tellement solide que je le lèguerai à mes enfants et petits-enfants sur plusieurs générations lol