Astuce-minute #10 : une part d’amorce, c’est combien?

Quand vous commencez à préparer vos propres amorces, vous vous retrouvez avec des recettes où il faut mettre plusieurs parts de ceci, plusieurs parts de cela. Mais finalement, une part, ça correspond à quoi? C’est des kilos, des grammes, autre chose? En fait, c’est super simple, je vous explique ça dans la suite.

Une part correspond au contenu d’un récipient, peu importe la taille et la forme du récipient. Si votre récipient est un verre, et bien une part correspondra à un verre rempli. Mais votre récipient pourrait tout aussi bien être un dé à coudre ou un seau de 10 litres, même si ces 2 exemples extrêmes ne sont pas les plus pratique pour préparer son amorce. Il existe des boites spéciales siglées au nom des marques d’articles de pêche, mais qui n’ont strictement rien de spécial en fait, à part peut-être le prix. Une boite en plastique type tupperware, une boite de conserve ou une boite à appâts feront très bien l’affaire.

Si vous devez préparez une grosse quantité d’amorce pour une longue journée de pêche et que vous n’avez pas une grosse boite à part, pas de soucis, il vous suffira de doubler, tripler,… le nombre de part de l’ensemble des ingrédients. Par exemple, 3 parts de chapelure blonde + 2 parts de biscuit + 1 part de jaune de hollande (Recette à ne pas suivre, j’ai nommé des ingrédients au hasard) deviennent 6 parts de chapelure + 4 parts de  biscuit + 2 parts de jaune de hollande. J’ai donc doublé la quantité d’ingrédients, j’aurais pu la tripler ou même plus si j’avais eu besoin d’une encore plus grosse quantité d’amorce.

Voilà, rien de compliqué donc dans la notion de part, c’est juste une question de récipient finalement!

Petite précision, certaines recettes sont parfois exprimées en poids. Dans ces cas là, il s’agit de mélanger des sacs d’amorce toute prête type 3000 Sensas ou Rameau. Comme ces amorces existent en sachet de différente quantité, on la précise en poids, c’est plus rapide à calculer.

2 commentaires

  1. En cuisine, on dit « une mesure » et c’est exactement le même principe. Comme tu dis, peu importe le récipient.

  2. C’est ça, une part, une dose, une mesure, c’est juste que la langue française utilise trop de mots pour dire la même chose 😉

Laisser un commentaire