Ce lundi, je profite de ma journée libre pour aller faire une petite partie de pêche. Avec la baisse des températures de ces derniers jours, mon choix se porte forcement dans l’un des seuls lieux où il est encore possible de réaliser de belles bourriches : les ballastières des Ayvelles. En effet, les eaux calmes et profondes de ces étangs permettent  de pouvoir pratiquer la pêche au coup pendant l’arrière saison.

De plus cela permettra de tester un peu le plan perches qui sera l’un des étangs où sera organisé le 14 octobre la demi-finale Sensas. Cette compétition regroupera quelques uns des meilleurs pêcheurs de l’Est. Pour accueillir cette compétition, les membres de l’AFBD 08 ainsi que ceux d’Avenir Ardennes travaillent d’arrache pied pour nettoyer les berges des 12 secteurs destinés à accueillir les 240 pêcheurs prévus pour cette compétition. Autant dire qu’il s’agit d’un travail de titans pour les 2 semaines à venir…

les secteurs de ce challenges seront prévus ainsi : 

3 dans le canal pinel en rouge, 3 dans la padoue  en vert, 3 dans le plain perche en jaune, et enfin 3 dans le canal en bleu

Pour cette partie de pêche je ne serai pas tout seul puisque mon américain m’accompagnera, de plus comme il participera à cette compétition cela nous fera un petit entrainement et comme il est prévu qu’il pêche dans le plain perche, notre choix se porte donc sur cette étang…

Dans cet étang, il y a une belle population de gardons mais également de perches, mais notre but aujourd’hui sera également de voir s’il est possible d’attirer les plaquettes pour sélectionner un peu la taille du poisson. …

Pour cela je prépare mon amorce ainsi :

1 kg d’amorce gardons de base avec de la chapelure rousse maison, 500 d’amorce étang, et 1. 5 kg de terre de somme, et 250 de litou extra afin de faire plus nuager le mélange.

pour le rappel j’utiliserai 1kg de double terre avec également du litou extra…

au niveau des esches çà sera vaseux, 1/4 asticots blancs, 1/4 asticots rouges  et quelques terreaux que j’ai été ramassé chez mon beau père… et 1/2 litre de fouillis

j’arrive donc au bord de l’eau vers 8h30 et je commence ma préparation :

Pour l’amorce je sépare celle ci en 2, je prend les 2/3 auquel j’ajoute le 1/4 d’asticots blancs que j’ai préalablement ébouillanté afin qu’il ne s’enfonce pas dans la vase avant l’arrivée des poissons : cela constituera mon amorçage de départ de 10 boules, au dessus desquelles j’ajouterait le dernier tiers de l’amorce auquel j’ai incorporer 1/8 de litre de fouillis cela constituera les 4 dernières boule d’amorçage.

ensuite j’incorpore 1/4 de litre de fouillis dans ma double terre dans laquelle j’ai mis 120 g de sucre glace afin de la rendre un peu plus pâteuse et que celle ci se délite moins vite, ainsi les poissons devront taper dans les boules de rappel pour extraire le fouillis. …enfin je garde 1/8 litre pour un rappel de fouillis pur coller à la bentonite…

Mon américain arrive à 9h00 et nous commençons l’installation, la pente est raide et je manque de me retrouver à l’eau plus d’une fois :

une fois installé, le choix des lignes : pour ma part je ne sort que 3 lignes : une avec un flotteur effilé et une antenne longue pour les touches en relevées en 0.8g, une autre avec un flotteur bouteille de 0.75g pour quand le vent sera présent et enfin une autre en 1.25g au cas où le vent serait trop fort, mon américain “dingo” lui choisi un flotteur de 0.8 g forme bouteille mais prépare également des flotteurs de type boule en 1g et 1.5g comme à son habitude il sont parfaitement équilibrés… De plus lui se prépare une ligne pour un coup en bordure.

j’effectue l’amorçage à 11.5m  et la partie de pêche commence il est alors déjà 10h00, les gardons arrivent assez rapidement sur le coup et les premières prises s’enchaînent, le vaseux est de mise en ce début de partie l’eau est calme et malgré un brouillard dense les touchent sont assez visibles. Après 3/4h de pêche nous commençons le  rappel de double terre à la coupelle  cela est très efficace mais étrangement le gardon ne reste pas en place sur le coup et après en avoir pris quelque uns des trous de plusieurs minutes arrivent, et nous commençons à prendre de belle perches de plus de 100 g ceci explique peut-être que les gardons ne reste pas en place, puis “dingo” prend une première plaquette avant d’en décrocher une qui lui laisse un beau filet de bave en souvenir sur le bas de ligne. Moi de mon coté c’est gardon et de temps en temps un perche vers 12h00, même si nous prenons toujours du poissons le vent se lève et la pêche devient plus difficile c’est l’heure pour moi de passer à la ligne de 1.25g et pour “dingo” celle de 1.5g et là, son flotteur boule fait des merveilles. En effet sa tenue de ligne est plus pure que la mienne qui doit constamment maintenir la ligne, de plus pour essayer de prendre encore quelques plaques il traîne légèrement ce qui permet à sa ligne de ne pas bouger. Il tente même de voir si le terreaux permettrait de prendre un poisson bonus mais sans résultat, en revanche les asticots rouges fonctionnent très bien voir même mieux que les vaseux. Vers 14h00 nous tentons un rappel au choc pour voir si les brèmes réponderaient et si cela ferai fuir le gardon. Mais pas de nouvelles brèmes et le gardon paraît moins répondre qu’avec un rappel coupelle.

vers 16h45, nous décidont de terminer cette partie, la pêche sans être exceptionnelle est correcte :

lui termine avec 5.7 kg et moi avec 4.3 kg, ce qui fait 10 kg tout juste pour 163 poissons