2ème division moulinet aux Ayvelles: observation d’un champion

/, Pêche à l'anglaise/2ème division moulinet aux Ayvelles: observation d’un champion

Ce week end avait lieu la 2ème division moulinet, le parcours se situait sur les ballastières des Ayvelles, j’en ai donc profité pour aller observer. Le choix n’est pas facile car plusieurs pêcheurs de renom sont présent Alexandre Caudin, Stephane Pottelet, Dugay Christophe, ou encore Dupin Arnaud. Côté ardennais, 2 représentants, Romain Guillon et Fabrice Pilatti. En plus de ce championnat se déroulait également la 2ème division Vétéran. Donc dimanche levé de bonne heure pour voir la troisième manche, je décide d’observer Stephane Pottelet.

J’arrive sur le lieu vers 7h45… et Stéphane a déjà bien entamé son installation :

Préparation des cannes : 

Malheureusement je n’ai vu que la fin, mais j’ai pu observer tout de même la préparation des 2 dernières lignes. Donc en tout 9 ensembles canne/moulinet sont montés : 2 cannes en coulissant avec 2 flotteurs bulbe que j’estime entre 15 et 20 grammes, ensuite 4 cannes sont équipé de flotteurs type plume de paon (il me semble avoir reconnu un flotteur Anaconda). 2 d’entre elles sont en coulissant et 2 autres semblait être réglées entre 2 et 2.5 mètres de fond. Vient enfin les 2 cannes que j’ai pu voir en préparation : 2 cannes montées avec des flotteurs cristal de 1.5 à 2.5 g, elles seront réglées avec 1mètre à 1.20 mètre de fond. La plombée est simple: plombée groupée sous le flotteur puis une plombée étendue 1 plomb de 8 tout les 25 centimètres. Pour les hameçon de ces 2 lignes j’ai pu voir qu’ils avaient une hampe très longue. Enfin la dernière canne sera une bolo dont il se servira lors de l’amorçage comme repère.

préparation de l’amorce :

Après la mise  en place ses cannes, vient la préparation de l’amorce, 2 bacs d’amorce déjà mouillée sont prets, il ne remouillera qu’un peu celle-ci suite à son assèchement. L’amorce est de couleur brune, et vu sa façon de travailler, sa couleur, et les particules et celle avec laquelle il s’est entraîner, je pense qu’elle était composée d’amorce étang, d’attractive étang, de terre de somme, et de liant. Dans un de ces bac il ajoute environ 1/4 litre de beaux casters et dans l’autre du fouillis qu’il décolle avec de la fécule de pomme de terre. Puis il termine son installation et 10 minutes avant l’amorçage prévu à 8h50, il prépare 15 boules de la taille d’une orange avec son bac chargé en casters. elles sont positionnées sur sa gauche dans un bac sur sa tablette. Puis il bascule la moitié de son bac avec fouillis dans un bac qui lui servira de bac de rappel et qu’il positionnera en lieu et place de celui avec les 15 boules.

disposition de son petit matériel :

sur sa droite une désserte à store. Sur celle ci il dépose ses esches : 2 bacs rectangulaires peu profond avec des vaseux, 1 bac rempli de magnifiques asticots rouges, 1 autre rempli de pinkies rouges et un autre avec une autre esche que je n’ai pas pu définir (peut-être des petites bêtes). Au dessus de cette désserte il aligne 2 frondes. Derrière sa station, il dispose ses bas de lignes : 1 coffret en bois et un range bas de ligne dépliable pour les bas de ligne long. Pas de fioriture, juste le nécessaire à disposition.

L’amorçage :

Peut-être ce qui m’a le plus impressionné : avant l’amorçage il dépose sa ligne bolo à 25m et se sert du flotteur comme repère. Il lance une après l’autre ses 15 boules qu’il avait préparé, et la précision est déconcertante. Les boules tombent toutes au même endroit dans un rayon de 20 cm maxi. Puis il lance de petites boules de la taille d’une noix pour la pêche de surface, ses boules proviennent du bac de rappel avec fouillis et de même que les 15 autres boules, elles tombent au même endroit. A noter également l’amorçage de son voisin de droite à 35 m à la main avec également une précision déconcertante (je pense qu’un contrôle anti-dopage serait nécessaire …).

En action : 

Durant les 3 heures de pêche auquel j’ai assisté, il a gardé la même technique, les même gestes, la même précision, du grand art. Il choisi de pêcher à 1 mètre de fond comme quasiment tout les participants, pour faire une pêche de vitesse de petits poissons. Pendant 3 heures c’est toujours la même chose : il lance à 27 m, mouline de 3 tours, tire un coup sec la canne dans l’eau pour noyer entièrement la ligne, le flotteur fini de se mettre en place, puis il rappel à chaque coulée sans exception, une boule de la taille d’une noix. Mais là où cela devient incroyable, c’est la précision et la façon d’amorcer canne dans la main droite, préparation de la boule de la main gauche et lancé de la main gauche avec toujours la canne dans la main droite. En gros il pêche en continu et ne dépose jamais la canne, 9 boules sur 10 arrivent en plein sur le flotteur, pas devant ni derrière ni à gauche ou à droite mais dessus. Tout simplement impressionnant. De temps en temps, à peu près toutes les 10 coulées il fronde une dizaine d’asticots.

Le ferrage n’est pas brusque juste ce qu’il faut, d’autant plus que le bas de ligne devait être assez fin 6 à 7/100, je pense. 

Les plus :

En plus d’être un super pêcheur, il est très bien assisté : une personne s’occupe de noter les prises des 2 compétiteurs en amont et de celui en aval en plus de ses prises, jusque là rien d’exceptionnel mais en plus il estime le poids de chaque poisson pris, ce qui lui permet de savoir comment il est placé par rapport à ses concurrents directs. Et comme sur la troisième manche il était situé 2 places en aval de Alexandre Caudin, cela donne un bon aperçu de son classement. Cette même personne, fort sympathique par ailleurs, lui donne des conseils et l’encourage lors des moments où la pêche est plus délicate. L’autre assistant fait toutes les heures un repérage des résultats aux autres postes et observe les lignes, les esches, la disposition des plombs des concurrents les mieux classés.

Son autre point fort est de ne pas insister sur une stratégie qui ne fonctionne pas, ainsi suite à un petit creux dans sa pêche, son assistant lui signale que en amont, les poissons se prennent avec 1.2 mètres de fond, 2 à 3 vaseux, plomb groupés sous flotteurs puis étalés tout les 20 cm. Il essaye donc une coulée sans résultat donc retour à sa stratégie qui, sur ce poste, fonctionne mieux. Pendant un autre creux, un assistant lui signale que là où il se fait encore du poisson, les boules de rappel son de même taille mais plus serrées, il essaye donc puis revient à sa stratégie.

Les résultats:

Le classement de cette manche est celui-ci : 

Stephane Pottelet finit premier de son secteur avec 2990 points pour environ 90 poissons. Sur les 2 autres manches, il fait 3 et 3, ce qui lui permet avec 7 points au total de se classer 2 ème du général et ainsi d’accéder au championnat moulinet 1 ère division qui se déroulera le 3 4 et 5 août à Felletin (23).

Un ardennais y sera également puisque Fabrice Pilati s’est également qualifié avec 9 points il est 3ème. Félicitations à lui. Malheureusement, Alexandre Caudin ne l’accompagnera pas, en finissant 11ème du général, il se maintient malgré tout en 2ème division. 17ème au général, Romain Guillon lui, descend.

Le tirage au sort :

Si l’on regarde de plus près les performances de Stephane Pottelet par rapport au tirage, on peut dire qui s’en est très bien sorti : au poste 34 (1ère manche ) il termine 3ème alors que lors des 2 autres manches ses concurrents à ce poste terminent 12 et 12 (dernière place du secteur), au 9 (2ème manche ) il fait 3ème alors que ses concurrents à ce poste sur les 2 autres manches font 12 et 10, enfin sur la troisième manche au 23 il fait 1 alors q

ue ses concurrents lors des autres manches font 7 et 8.

En revanche on peut constaté que certains postes permettaient de bien se classé puisque le 36 fait 3 fois 1 sur les 3 manches, les numéros 2 et 3 étaient également de bonnes places puisque au numéro 2, les concurrent tombés sur ce poste font 1, 4, et 1 . Au numéro 3 il font 1, 5 et 4. 

En fait il faut également un peu de chance au tirage.

voilà donc comment s’est déroulée cette compétition, toutes mes félicitations également aux organisateurs car 2 compétitions en même temps sur différents parcours cela n’était pas évident et cela s’est très bien déroulé malgré la pluie qui a accompagné les compétiteurs durant tout le week-end…

By |2018-03-22T14:52:35+00:00juillet 25th, 2012|Manifestation, Pêche à l'anglaise|2 Comments

About the Author:

2 Comments

  1. pekeuxborduredu59860 25/07/2012 at 13:07

    felicitation pour ce reportage tres instrutive et relatant bien la technique de peche a l anglaise

  2. mikl 25/07/2012 at 19:58

    merci

Leave A Comment