Ce samedi matin ,malgré le froid et le vent, je décide de faire une petite sortie en canal, donc 8h00 direction pont-à-bar. Vu la chute soudaine des températures cette semaine, j’avais décidé d’y aller tout doux sur l’amorçage et les esches, car je pensais à juste titre que le poisson avait commencé à réduire son alimentation.

Donc pour cette partie ,j’avais préparé très peu d’amorce que j’avais coloré avec du tracix noir ,en effet ,il y a beaucoup de petits sandres dans ce lieu et je ne voulais pas que mon poste soit le lieu de chasse de ces sandrillons .La recette : 3 parts de chapelure rousse , 1,5 de PV1, 1 de semoule de maïs ,1 de baby-corn , 3 chènevis moulu grillé ,100g d’ails fraîches broyées, et 4 parts de terre de somme ,j’ajoute également une petite poignée d’asticot.Le but étant d’avoir une amorce assez pauvre qui reste en place et qui travaille énormément.

Avec cette amorce ,je prépare également un peu de double terre (1kg de terre de somme + 100g de bentonite ) à laquelle j’incorpore des tronçons de ver de terreau et quelques grains de maïs .

Pour le rappel ,j’alternerai donc entre la double terre et des micro-pellets de 3mm que je déposerai avec une mini coupelle fixée au scion .Cette coupelle de chez Fox à l’avantage d’avoir des couvercles de différentes tailles qui permettent d’alimenter le coup peu à peu sans quelle ne se vide lorsque l’on emboîte et déboîte la canne .De plus il est possible de continuer à alimenter le coup pendant le travail d’un poisson .

Pour les lignes je ne change pas de mon habitude ,toujours des flotteurs de forme bouteille très effilés en 0,4 et 0.6 g et 0.8g et un flotteur de type boule allongé s’il faut traîner en cours de partie . 

la préparation terminée ,il est déjà 8h50.

Donc je commence l’amorçage ,5 boules de la taille d’une grosse mandarine d’amorce déposées à la coupelle ,puis 2 boules de double terre ,chargée de vers coupés et de maïs, déposé à la coupelle également .

je charge également ma coupelle scion de micro pellet ,une dizaine toutes les 3 coulées que je fais tombé peu à peu en tapotant sur ma canne .

Pour les esches j’essaie avec 2 pinkies ,je prend rapidement une petite plaquette puis plus rien ,je passe avec un asticot idem .Je décide donc de passer au pellet d’eschage de 4mm goût ail .(désolé sur la photo il s’agit de ceux goût ver de terre ,mais j’ai bien utilisé ceux goût ail)

Et là ça fonctionne ,après un début de pêche difficile ,les brèmes répondent enfin et les pellets ont l’air d’être les seuls esches efficaces ,il faut dire que les touches sont vraiment subtiles et que le flotteur s’enfonce à peine ,preuve que les poissons ont commencé à réduire leur alimentation .Je réessayerai plusieurs fois avec d’autres esches sans pour autant prendre quoi que ce soit .

Vers 10h30 ,le vent se lève et souffle fortement ,il m’est impossible de maintenir la ligne en place même en la posant sur la barre d’amorçage d’autant plus que le courant de fond fait dérivé la ligne à gauche puis à droite .j’essaie quand même de continuer en espérant une accalmie mais elle ne viendra pas .Il est 11h00 ,je décide d’arrêter cette partie ne voulant pas casser du matériel inutilement .

le résultat de la pêche : une dizaine de brèmes ,ce n’est pas grand chose mais vu les conditions je suis déjà content d’avoir pris un peu de poisson .