la pêche aux graines: dernière partie, les 3 graines

Pour cette dernière étape de la pêche aux graines ,je vais parler de la façon de pêcher avec les 3 graines :chènevis ,blé ,maïs.

Même s’il parait aux premiers abords assez inconcevable de pêcher simultanément avec du blé ,du chènevis et du maïs ,cette technique permet pourtant de capturer beaucoup plus de poissons, et de différentes espèces ,qu’avec une seule graine.

Comment peut-on expliquer ce fait ?

tout d’abord à cause de la densité des graines .Prenons l’exemple d’une pêche en rivière ,si l’on agraine à la coupelle les 3 graines mélangées ,elles atteignent le fond dans des zones différentes ,le maïs étant la graine la plus lourde elle se dépose sur le fond en premier donc en début de coulée ,le blé plus léger se dépose un peu en aval ,et le chènevis vers la fin de la coulée.Comme dans l’eau comme ailleurs c’est la loi du plus fort ,et en l’occurrence du plus gros ,il devient donc facile de comprendre l’intérêt de cette pratique .Les carpes ,les barbeaux monopoliseront le meilleur poste :le début de la coulée .Les brèmes ,chevesne ou gros gardons se situeront a l’endroit ou le blé se sera déposé .Les gardons se situeront donc en fin de coulée et se disputeront les restes du repas :le chènevis.

Cette technique permet donc de sélectionner les plus gros spécimen en début comme en fin de coulée ,en effet si l’on esche un grain de maïs et qu’il n’est pas pris en début de coulée il est fort probable que le plus gros des poissons situé en milieu de coulée prenne ce grain au passage.

choix du poste:


Cette pêche se pratique en général lors de la saison estivale ,le choix du poste est très important puisqu’il faudra le choisir de façon à ce qu’il puisse accueillir tout les poissons présents dans la zone .A cette époque , plus la chaleur augmente plus le poisson recherche les zones profondes ,donc il faudra en priorité trouvé la zone la plus profonde du poste ,en rivière elle se situe généralement à 11.5m ou 13m ,en revanche en canal il sera possible parfois de déposer la ligne a 8 ou 9 m du bord si le fond ne descend plus par la suite .Un fond propre est également préférable ,il ne faudra pas hésiter à effectuer plusieurs coulées à vide afin de vérifier s’il n’y a pas d’accrocs au fond , de grosses pierres ou de branches qui empêcherai d’effectuer les coulées ,deuxièmement si l’on pêche plusieurs jours consécutifs sur un poste ,il finit par s’épuiser ,autrement dit le poisson en aura un peu marre de se faire ferrer et deviendra méfiant ce qui compliquera considérablement la pêche .Il sera donc bon de laisser le poste reposer quelque temps .

pré-amorçage:

Lorsque l’on prévoit une partie aux 3 graines ,il faut effectuer un pré-amorçage .En effet les graines ne faisant pas partie de l’alimentation habituelle des poissons ,ils faudra les accoutumer à cette nourriture .Pour cela ,il suffira d’agrainer le ou les postes ou l’on souhaite s’installer ,régulièrement pendant 4 jours, le but n’étant pas de les nourrir mais juste des les habituer ,4 ou 5 poignées par jour suffiront .Je dis également les postes et non un seul pour 2 raisons :premièrement ,rien ne nous dit que le poste choisi ne sera pas pris par un pêcheur ou qu’une péniche n’y sera pas amarrer le jour J et il serais dommage de s’installer à un poste non pré-amorcer.

amorçage le jour J:


Pour effectuer l’amorçage ,il faudra lancer les graines au même endroit ,pendant toute la partie de pêche pour cela il faut essayer de se faire un repère par rapport a la berge d’en face .Si l’on utilise une fronde , plus le poste sera profond et le courant fort ,plus il faudra lancer haut ,de plus il ne faudra pas mélanger les graines car elles ne se déposeront pas à la même distance .Personnellement j’utilise toujours la coupelle lorsque je veux être précis sur la distance .Après avoir agrainer 2 coupelles de chaque sorte de graines ,la partie commence . Au début ,je ne rappelle qu’au chènevis ,dès les premières touchent il faut alterner entre chènevis et blé .une dizaine de graines toutes les 4 à 5 coulées suffisent .Lorsque les gros arrivent sur le coup ,il convient de panaché les 3 graines pour le rappel .

La ligne :

Bien sur la ligne devra aller en conséquence de la taille du poisson installer sur le coup ,c’est pourquoi lorsque je pêche aux 3 graines j’utilise 3 lignes .La première destinée à la pêche au chènevis sera assez fine :corps de ligne de 8 a 10/100 maxi ,elle sera régler pour que l’esche navigue a 3cm au dessus du fond ,elle sera également très sensible puisqu’il faudra ferre à la touche le bas de ligne sera court 10 cm et l’hameçon fin de fer de taille 18 à 20 .Lorsque je passe au blé ,j’utilise une ligne un peu plus robuste 10 a 14/100 ,plus stable , le blé devra traîner sur le fond de quelques centimètres, le bas de ligne fera entre 18 et 25 cm ,l’hameçon lui sera plus fort de fer de taille 14 à18 ,le ferrage doit être moins rapide il et en effet nécessaire d’attendre que le bouchon s’enfonce complètement pour ferrer. La troisième ligne destinée au gros poissons sera encore plus robuste de 12 à 16/100 ,je choisi un hameçon fort de fer avec une courbure assez large afin de pourvoir escher un ou plusieurs grains de maïs ,de taille 12 à 16 ,la longueur du bas de ligne sera comprise entre 20 et 40 cm .Pour le ferrage il faudra également un peu attendre ,mais si le maïs est doux et que les touchent sont rapides et directes ,il faudra ferrer aussitôt sous peine de se faire piquer l’appât .

Conclusion:



la pêche aux graines est l’une des pêche au coup les plus prolifiques ,peu onéreuse ,elle permet de prendre une grande variété de poissons ,c’est pour moi la pêche à pratiquer lorsque les beaux jours arrivent ,il n’y a aucun autre appâts qui peut permettre de prendre autant de beaux poissons en une telle quantité ….voila c’est ainsi que se termine le chapitre sur la pêche aux graines , j’espère que cela vous à donner envie d’essayer cette pêche …..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *