les étangs d’Elan : présentation et test

/, Pêche au coup, Technique/les étangs d’Elan : présentation et test

Aujourd’hui, je vais vous présenter un lieu de pêche magnifique, la seule fisherie (à ma connaissance) des Ardennes où l’on peut pêcher aussi bien la truite que le blanc. Un vrai paradis de la pêche au coup.

Localisation et présentation générale: 

Situé à quelques kilomètres de Flize, il suffit de prendre la direction de Boutancourt puis de tourner à droite en direction d’élan… Le cadre est remarquable, propre et bien aménagé, la présence de canards, cygnes, poules d’eau, ainsi que des animaux de compagnie donne à ce lieu une atmosphère où l’on se sent bien. Il est possible de s’y restaurer, de prendre un café avant de commencer sa partie. Des aires de jeux permettent de combler l’impatience des enfants, une terrasse permet aux non-pêcheurs de se désaltérer tout en contemplant la beauté du paysage.

Ce lieu est composé de 3 étangs : 1 pour pêcher la truite portion, 1 pour pêcher la grosse truite, et enfin un autre où l’on peut pêcher un peu toutes sortes de poissons blancs. C’est surtout celui-ci que je vais présenter car la pêche à la truite n’est pas une pêche que je pratique régulièrement. Malgré tout, il faut savoir qu’il est possible de réserver les étangs à truite pour une journée et en cette période, ceux-ci sont régulièrement réservés par des Comités d’Entreprise.

Pour les tarifs de l’étang à truites portions, le prix correspond aux autres tarifs pratiqués pour cette pêche c’est à dire 15 euros la demi-journée et 28 euros la journée. Pour la pêche dans l’étang à grosses truites le prix est forcément un peu plus élevé soit 18 euros la demi-journée et 30 euros la journée complète. Des tarifs famille permettent de réduire le coût de la partie lorsque l’on est avec un enfant.

Pour l’étang à blanc, les tarifs sont de 6 euros la demi-journée et de 9 euros la journée avec l’assurance de réaliser une bonne pêche car cet étang à une population et une variété de poissons hallucinante. Gardons, brèmes, carassins, ides, tanches, carpes, ablettes, perches, goujons, rotengles, etc. sont susceptibles de remplir votre bourriche. Il est également possible de prendre une carte à l’année pour 90 euros. Tout les poissons pris dans cet étang doivent être relâchés en fin de journée.

Dans cet étang, plusieurs concours se déroulent régulièrement : 

le challenge : il s’agit d’une compétition ouverte à tous, elle se déroule en plusieurs manches étalées sur l’année. Le pêcheur qui réalise les meilleurs résultats obtient le challenge. Les manches se déroulent le dimanche.

les concours + de 55 ans : comme son nom l’indique, il s’agit de concours ouvert pour les pêcheurs de + de 55 ans, les manches se déroulent en général le vendredi.

les concours amateurs : il s’agit de concours ouverts aux non-licencié qui ont envie de se mesurer à d’autres pêcheurs.

les 24 heures d’élan : il s’agit du concours au blanc le plus connu des Ardennes, une compétition de 24 heures qui se déroule en américaine le 15 août de chaque année. Il s’agit pour moi d’un concours que tout pêcheur de blanc devrait faire au moins une fois dans sa vie.

Afin de vous présenter cet étang, je suis aller pêcher le week-end dernier, malheureusement suite à l’oubli de prendre en photo la bourriche de fin, il a fallut à ma grande joie y retourner ce week-end…

C’est donc ce samedi matin que je décide de retourner dans ce cadre magnifique, la météo est malheureusement beaucoup moins agréable que celle du samedi précédent, le vent souffle en rafale dès mon arrivée et continuera régulièrement pendant presque toute la durée de la partie.

J’arrive donc à 7h15 sur le lieu, le temps de prendre un café et de déballer mon matériel, je décide de m’installer non pas au niveau d’une aile ( où en générale se trouve être les meilleurs postes) mais juste avant le chemin menant à la route de Balaives, plus exactement au numéro 46.

Le fond y est assez faible voir même très faible puisque une ligne de 2.5 m suffit amplement. Vu le vent important, je décide de monter une ligne de 0.5 g afin de garder une certaine stabilité. Au niveau de l’amorce : aucune !!! je ne déposerai que des micro-pellets de 4 et 6 mm de différents goût ainsi que quelques grains de maïs. En effet, d’après mes renseignements le gardon commence seulement à sortir de sa fraie et la pêche devrait se tourner vers des prises de tanches voir de brèmes.

Comme esches : asticots, ver de terreaux, maïs, pellets d’eschage de 4 et 6 mm. 

Après avoir déposer 2 coupelles de pellets, je commence la pêche, il est alors 8h00. Cela commence plutôt bien puisque je prend aussitôt une première tanche suivi d’une autre. Les 2 sont prises avec un ver de terreau coupé en deux. Je continue mais je ferre régulièrement dans le vide, je change d’esche et passe au maïs et c’est reparti, je reprend quelques tanches ainsi que quelques beaux gardons. je rappellerai des micro-pellets avec une coupelle de scion…

la journée continuera ainsi entre changement d’esches, de fond, d’hameçons, voir de coup (en effet je me suis préparer un coup en face de moi à 11.5m ainsi qu’un autre sous un arbre sur ma droite à 5 m du bord ). Je prendrai 2 poissons puis il me faudra de nouveau changer de stratégie sinon c’est ferrage dans le vide assuré. Vers 16h00 il est l’heure de ranger je sors donc la bourriche et cette fois je prend la photos des prises.

résultat: une bonne soixantaine de tanches de beau calibre, quelques gros rotengles et gros gardons, des goujons, une carpiote, et un gros ide dépassant aisément 1.5 kilo. La pesée annonce 46670 points. Une bonne pêche malgré des conditions difficiles et des tanches qui commencent à devenir un peu plus délicates à prendre (comparer à la semaine précédente). j’ai malgré tout un petit doute sur la pesée, car même si les tanches étaient d’un calibre supérieures à la semaine précédente j’ai eu l’impression d’avoir eu moins de mal à la remontée or selon ce même peson il n’y aurait que 7 kilos d’écart ?????

et la photo des prises 

src="https://www.peche-en-ardenne.com/wp-content/uploads/2012/06/P1050868-600x450.jpg" alt="" width="600" height="450" srcset="https://www.peche-en-ardenne.com/wp-content/uploads/2012/06/P1050868-16x12.jpg 16w, https://www.peche-en-ardenne.com/wp-content/uploads/2012/06/P1050868-600x450.jpg 600w, https://www.peche-en-ardenne.com/wp-content/uploads/2012/06/P1050868.jpg 2816w" sizes="(max-width: 600px) 100vw, 600px" />

j’ai malgré tout un petit bémol à exprimer, j’ai été horrifié par l’état de certaines tanches dont la bouche a été littéralement arrachée, je trouve cela tout simplement inacceptable d’abîmé ainsi un si beau poisson, certain soi disant pêcheurs devraient apprendre à extraire l’hameçon avant de réaliser un tel massacre : de plus pour répondre à l’avance aux commentaires de ces pêcheurs “mon oncle m’avait appris une chose : quand tu n’arrive pas à enlever ton hameçon, coupe le bas de ligne “, les poissons ont en effet une bonne capacité a cicatriser et l’hameçon s’enlèvera rapidement. Pour éviter un tel massacre, je pense qu’il faudrait également interdire les ardillons pour les hameçons en dessous de 16.

By |2018-03-22T14:52:35+00:00juin 12th, 2012|Manifestation, Pêche au coup, Technique|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment