bien ranger sa station de pêche

L’organisation de sa station de pêche, c’est quelque chose de très personnel, mais elle se doit d’être fonctionnelle pour perdre le moins de temps possible à trouver quelque chose dedans. Voici mon organisation, qui peut vous inspirer.

Ma station est actuellement composée de 3 casiers et d’un tiroir. C’est largement suffisant pour emmener tout mon petit bordel au bord de l’eau sans que ça ne pèse des tonnes (je n’ai pas de kit chariot).

Premier casier, juste sous le siège, c’est ma collection de plombs. J’en ai de toutes les sortes, à croire que je suis un boulimique du plomb. J’ai toute une collection de petites boites individuelles, plus de nombreuses boites distributrices de plombs anglais, de plombs styl,… J’ai aussi une boite à case style boite à leurres dans laquelle se trouve ma collection d’olivettes, billes percées,…
Les plombs sont placés dans le premier casier tout simplement car dès que j’arrive au bord de l’eau et que ma desserte est installée, c’est une des première chose que je sors. Quand je monte mes lignes à la maison, je n’arrive jamais à les équilibrer au poil près donc, je remet toujours bien un petit plomb en début de partie.

Le tiroir, il sert à contenir tout le petit bazar que l’on peut avoir besoin. Je le laisse quasiment toujours ouvert pendant la pêche, c’est d’ailleurs pour ça qu’il contient pas mal d’amorce, je lance mes boules de cette main et j’essuie ma main sur mon tablier de ce côté là aussi. Enfin, soit, que contient-il? Des ciseaux, des pinces, des dégorgeoirs, du mystic, des sondes, des antennes, des stylos,… et mon permis de pêche. Seul soucis, tout est un peu en vrac car je n’arrive pas à trouver chez mon détaillant des godets pour ranger (les cases violettes sur la photo).

Le second casier contient lui les nylons et les élastiques. Je pourrais me passer de transporter des plioirs rempli d’élastique, je n’ai jamais vu personne remplacer un élastique en cours de pêche, mais bon, ce n’est pas très lourd et ça ne prend pas trop de place. Niveau nylon, une seul marque et des bobines allant de 6,5 à 18. ce qui me fait 7 bobines en tout.

Le troisième casier quant à lui contient un peu tout le reste. On y trouve par exemple une clé à cône, quelques cônes, des pochettes de bas de lignes montés, une autre boite à case contenant divers émerillons, des connecteurs, des attache-flotteur anglais,… Durant l’hiver, les pochettes de bas de ligne seront remplacées par quelques cages feeders, pour deux raisons. Tout d’abord parce que j’ai envie de tester cette pêche et ensuite parce que je n’aurai plus besoin d’hameçons montés, je vais passer quelques dimanches à m’en fabriquer moi-même.

Et les lignes alors, il n’y en a pas? Si, bien sûr, elles sont rangées dans d’autres casiers, mais pas fixés à la station. J’ai acheté un couvercle avec une poignée qui me permet d’en faire une mallette. De ce fait, pas besoin de transporter toutes mes lignes, juste les casier qui m’intéresse. Là aussi, chacun organise ses casier de lignes comme il l’entend. J’ai vu des pêcheurs classer leur lignes par poids, d’autres par forme, d’autres encore par poisson recherchés. Pour ma part, je préfère l’organiser par lieu de pêche. toutes mes lignes étang dans un casier, mes lignes canal dans un autre et ainsi de suite. Comme ça, pas la peine de transporter mon casier de flotteurs plat de 20g si je vais pêcher en étang ou de trimballer mes lignes anglaises si je ne prend que la grande canne.

J’espère que ça va vous inspirer et si vous avez une autre façon de voir les choses, n’hésitez pas à m’en faire part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *