La roubaisienne

Accueil » Techniques » La roubaisienne
La roubaisienne 2016-10-13T10:51:00+00:00

La pêche à la roubaisienne est probablement la pêche au coup la plus pratiquée. Son nom vient de Roubaix, dans le département du Nord, ville parcourue de canaux où les pêcheurs ont mis au point cette technique. Depuis, elle a largement dépassé les frontières de ce département et est pratiquée à peu près partout dans le monde.

La pêche à la roubaisienne se pratique avec une canne dite à emboitement, qui ne dépassent généralement pas les 13m en France, voir 11m50 dans la plupart des compétitions. Ces cannes sont composés de brins qui s’emboitent les un dans les autres. D’ou les termes “emboitement” quand on allonge la canne à sa longueur maximale et “déboitement” quand on retire les éléments pour ramener la canne vers soi. De nombreuses personnes appellent ces technique “pêche à déboiter”.

Un des avantage de la pêche à la roubaisienne, c’est ce que l’on appelle les “kits”. Un kit, c’est plusieurs brins de canne partant du scion et revenant vers le talon. En fonction du modèle votre canne, un kit peut être composé de 1, 2, 3, 4, ou 5 brins. Un kit peut s’acheter à part de la canne, ce qui permet de monter plusieurs lignes d’avance. En cours de pêche, il devient donc très rapide de changer de ligne pour s’adapter aux conditions de pêche changeantes.

Avec une canne roubaisienne, il n’est pas possible, comme avec une canne télescopique, de lancer sa ligne. La canne risquerait de se briser et ce n’est pas le but recherché. La technique est assez simple, il suffit de faire un petit lancer “par en dessous” de la ligne avec le kit,

et une fois la ligne posée dans l’eau, on emboite le reste de la canne pour amener la ligne sur le coup.

La pêche à la roubaisienne se pratique dans tous type d’eau douce, seules les lignes change pour s’adapter à la profondeur et au courant. On peut pêcher tout type de poisson blanc, de l’ablette à la carpe de plusieurs dizaine de kilos, en passant par les gardons et les brèmes.

Il n’est pas toujours très simple de débuter à la roubaisienne, Il faut gérer une longue canne parfois un peu lourde (le matériel hyper léger est souvent très cher), savoir déboiter correctement, même quand le terrain ne s’y prête pas facilement (un bon rouleau est plus que conseillé), savoir gérer un combat avec une prise,… Mais une fois que l’on commence à maîtriser tout cela, ça devient un régal.